La cuisine japonaise est réputée pour sa finesse et sa capacité à mettre en valeur les saveurs les plus subtiles. Au cœur de cette tradition culinaire se trouve le dashi, un bouillon qui sert de base à un grand nombre de plats nippons, de la soupe miso aux sauces en passant par les ragoûts et les marinades. La préparation du dashi au katsuobushi comprend une palette d’arômes et de saveurs qui en font un élément irremplaçable de la gastronomie japonaise.

Le dashi bouillon : un pilier de la cuisine japonaise

La cuisine japonaise est une ode à la simplicité et à l’élégance, et le dashi bouillon est l’essence même de cette philosophie. C’est un bouillon clair qui tire son goût délicat et sa saveur umami de quelques ingrédients soigneusement sélectionnés.

Qu’est-ce que le dashi?

Le dashi est un bouillon japonais préparé à partir d’ingrédients riches en glutamates naturels, qui sont responsables du goût umami, considéré comme la cinquième saveur après le sucré, le salé, l’acide et l’amer. Bien que plusieurs types de dashi existent, le plus couramment utilisé est le katsuo dashi, qui est fait à partir de katsuobushi et d’algue kombu.

Pourquoi le dashi est-il si important ?

Le dashi est la base de nombreux plats japonais. Il est utilisé non seulement pour les soupes comme la soupe miso, mais également pour les sauces, les marinades, ou encore comme liquide de cuisson pour les légumes et les viandes.

Pour trouver plus d’informations sur le katsuobushi et comment l’intégrer dans d’autres recettes japonaises, poursuivez votre lecture.

Comment préparer le dashi au katsuobushi?

Pour préparer un dashi traditionnel, vous aurez besoin de kombu (algue séchée) et de katsuobushi (copeaux de bonite séchée et parfois fumée). Voici les étapes à suivre pour un dashi réussi :

  1. Commencez par nettoyer légèrement le kombu avec un linge humide pour enlever toute impureté.
  2. Faites tremper le kombu dans un litre d’eau pendant au moins 30 minutes. Pour un goût plus intense, vous pouvez le laisser tremper plus longtemps ou même toute une nuit.
  3. Chauffez l’eau à feu moyen jusqu’à frémissement, puis retirez le kombu juste avant que l’eau ne commence à bouillir.
  4. Ajoutez les flocons de bonite et laissez frémir durant quelques minutes.
  5. Éteignez le feu et laissez reposer le bouillon pour que les flocons de bonite s’y infusent.
  6. Filtrez le bouillon en utilisant un tamis fin ou un linge propre pour retirer les flocons.